Râmâyana, l’épopée de Râma

Poème épique parmi les plus populaires de l’Inde, le Râmâyana raconte les hauts faits du prince Râma, le héros légendaire sous la forme duquel le dieu Vishnu s’incarna afin de détruire le démon Râvana et ainsi restaurer la paix dans les trois mondes. Grâce à la tradition orale des conteurs qui de village en village allaient chanter les exploits de Râma, et plus tard grâce aux ouvres écrites, dont la première fut celle du poète Vâlmîki, le Râmâyana a donné naissance à d’innombrables compositions musicales, pièces de théâtre et chorégraphies dans l’Inde entière comme dans les pays d’Extrême-Orient.

Basé sur la version de Vâlmîki, ce spectacle créé en 2006 à Genève, propose une adaptation du Râmâyana à travers la danse Bharata Nâtyam, la musique carnatique (traditions de l’Inde du Sud), et la projection d’un montage vidéo illustrant l’histoire; le tout doublé d’une narration en français.

Un rituel dansé ouvre le spectacle, suivi d’un prologue et de trois actes dans lesquels la danse et la musique alternent avec la projection.

L’interprétation dansée met particulièrement en relief l’aspect théâtral du style Bharata Nâtyam. Grâce aux codes traditionnels de représentation, la danseuse évolue d’un personnage à l’autre jouant de la polarité masculin/féminin. De ce fait, elle laisse couler à l’intérieur des mouvements et des attitudes de chaque personnage, un type d’énergie “Tândava” : viril, vigoureux, voire violent, ou un type d’énergie “Lasya” : gracieux, délicat, tendre.

Le montage vidéo a été réalisé à partir d’une série de dessins du 18e siècle que les Chitrakathis, ou conteurs itinérants de l’Etat du Mahârâstra, utilisaient pour illustrer leur récit du Râmâyana. En se basant sur cette tradition orale, ce spectacle intègre aussi une partie contée et illustrée par ces mêmes dessins. Grâce aux techniques vidéo, ces dessins ont été traités de façon à constituer des scènes supplémentaires, dont certaines d’animation.

Le texte conté en français est une adaptation qui retrace la trame générale de l’histoire de Râma tenant compte des personnages et des situations tels qu’ils sont représentés dans la danse et dans les dessins.

Adaptation et mise en scène de Chandikusum

Label Bleu – Chronique: d’ici et d’ailleurs
© 2006 – Léman Bleu

Chorégraphie de Jayalakshmi Alva, adaptation par Chandikusum

Distribution:

Chandikusum : danse

Araty Shetty : nattuvangam

Valsarajan Niliyath : chant

Rajan Puthiyaveetil : mridangam

Venugopala Shanubhogue : violon

Réalisation vidéo

Images : dessins des Chitrakathis (18e siècle)

Écriture texte et scénario : Chandikusum

Animation et montage vidéo : Georges Altman

Narration : Thierry Grossenbacher

Photos : Pascale Giger

Production : Association Kinkini (2006)

Avec le soutien de : Etat de Genève, Département de l’instruction publique de l’Etat de Genève, Ville de Genève – Département des Affaires culturelles, Loterie Romande et Air India.